Bords de mer : associations et vacanciers parcourent les estrans rocheux pour aider les scientifiques

Le 30.06.2014
Par: 
Lisa Garnier
Catégorie:
© Nausicaá

Alors qu'en été, les vacanciers français se tournent en majorité vers les bords de mer, force est de constater qu'ils connaissent rarement leurs habitants naturels, mis à part peut-être les étrilles et les coques.... Mais grâce à l'implication de structures associatives et éducatives, certains découvrent leur talent d'observateurs et endossent leur casquette de « scientifiques de terrain ».

BioLit : algues et bigorneaux à la loupe

Au mois de juillet de l'année dernière, je vous présentais le protocole BioLit "algues et bigorneauxde Planète Mer et du Muséum national d'Histoire naturelle ainsi que ses objectifs (ici). Et bien sachez que les observations de 2013 n'ont pas été vaines ! 5600 gastéropodes ont été comptés parmi les algues brunes des estrans de la Manche au littoral Atlantique. Mais à la lecture des résultats 2012-2013 de BioLit (à découvrir ici), j'ai été titillé par l'originalité de l'estran de La Rochelle : alors qu'il n'y presque pas d'algues comparé aux autres localités, il s'y trouve beaucoup plus de bigorneaux d'espèces différentes !

De La Rochelle

A La Rochelle, justement, l'Ecole de la Mer est très impliquée dans l'observatoire BioLit. Isabelle Landriau, utilise les protocoles grand public (niveau 1) et intermédiaire (niveau 2) en fonction des observateurs. Pour les familles avec de jeunes enfants, ce sera plutôt le niveau 1. Celui-ci s'intéresse à la description du littoral par une prise de photo des espèces d'algues et de bigorneaux observées. « L'observatoire donne du sens » m'a-t-elle indiqué. « Les personnes s'impliquent différemment dans la sortie organisée lorsque nous leur expliquons les enjeux de l'observation des algues et de leurs mollusques ». Cet été, dans le cadre d'un programme jeunesse municipal, les ados s'attaqueront au niveau 2, l'occasion de se mettre dans la peau de vrais scientifiques.

A Dieppe

Plus au nord, Jerome Bonche de l'Estran Cité de la Mer localisé à Dieppe, propose des sorties de découverte du littoral de 2 h avec un « créneau BioLit ». Il propose le niveau grand public qui permet des animations plus riches. Même son de cloche qu'à La Rochelle : « les échanges sont actifs et enthousiastes » m'a-t-il dit. Il teste également les ateliers de sciences participatives avec les classes de primaire. A noter, BioLit fait parti de Vigie-Nature Ecole. Toutes les infos sont .

© Estran Cité de la Mer

Et Boulogne-sur-Mer

A Boulogne, Katy Masset du service éducatif du Centre national de la Mer, Nausicaá, préfère directement s'attaquer au protocole intermédiaire. Mais avant d'aller mettre les pieds et les mains dans l'eau, elle propose d'abord une séance d'une heure d'identification des algues et des petites bêtes. « Les observateurs changent leur regard sur les algues. Ils découvrent que finalement, elles ne se ressemblent pas et que ce n'est pas si simple de déterminer les espèces. » Katy admet cependant qu'avec des enfants en bas âge, le protocole intermédiaire est trop compliqué et ponctue donc la sortie d’autres activités ludiques adaptées.

 Le problème de l'envoi des données

Pour ce qui est de l'envoi des données aux scientifiques, tous admettent que c'est eux, et non les participants, qui s'en chargent....Lecteurs, remercions-les pour la contribution des relais locaux. Sans eux, j'aurai eu des difficultés à écrire ce post. Et le participant motivé qu'est Patrice Ollivier aurait été déçu « parce que ce qui important » m'a-t-il souligné « ce sont les retours des scientifiques, qui encouragent ». Pas de données envoyées, pas de retours : c'est un cercle vicieux.

Les relais locaux

Patrice a découvert BioLit cette année et a été séduit par la démarche scientifique. « Je ne m'étais jamais intéressé aux algues....Mais le programme est très bien fait pour les profanes. Je découvre toutes ces nouveautés ! Je souhaite même aller plus loin.» Alors comme Patrice, pour découvrir le petit monde mystérieux de « sous les algues », identifier le relais local près de chez vous et inscrivez-vous ici. Vos observations sont uniques, ne l'oubliez pas.

© Laurent Wenk | Planète Mer

Vous habitez aux abords de la Méditerranée, et je n'en ai pas parlé ? avais-je la tête ! BioLit propose d'autres actions possibles sur le littoral du grand sud. Différentes de celle des algues brunes, qui visent, elles, à répondre aux questions de scientifiques, il s'agit de faire des inventaires ou de créer un réseau d'alerte et de surveillance.  L'occasion pour que dans un prochain post, je puisse revenir sur ce qui distingue suivi d'inventaire

Enfin mon conseil  de fin de post : avant de partir en vacances ou d'aller à la plage, pensez à imprimer les protocoles ! ________________________________________________________________________________

Lisa Garnier, le lundi 30 juin 2014

Pour s’abonner au blog, cliquer sur lgarnier@mnhn.fr

 

--> Retrouvez d'autres actions le long des littoraux sur jagispourlanature.org

--> A Nantes, nous remercions l'artiste Frédérique Soulard d'aider les participants à Sauvages de ma Rue en nommant les plantes sur les trottoirs. Lire l'article de Terra Eco ici

 
Calendrier de quelques sorties BioLit :
 
4 et  5 Juillet : formation aux protocoles BioLit  à Boulogne sur mer avec Nausicaa. Plus d’infos ici.
 
16 Juillet : A la découverte des algues brunes et bigorneaux de l'estran
La maison du littoral de Perros Guirec vous invite à participer au suivi des algues brunes et des gastéropodes (bigorneaux) associés. Il existe pas moins de 19 espèces de bigorneaux différentes qui se cachent à marée basse dans les algues brunes. Apprenez en plus sur la diversité des estrans rocheux des côtes d'armor
 
Perros Guirec (22) Plage de Saint Guirec
Plus d'information et inscription : Marie le Scanve (Maison du littoral) au 02 96 91 62 77 
 
17, 21 et 28 Juillet : Profitez d'une balade au bord de mer et découvrez les espèces qui s'y cachent
Angoulins sur mer (17) Venez découvrir à marée basse les habitants de l'estran et participez à un recensement des algues brunes qui les abritent. Vos observations vous permettront de mieux connaître la richesse des estrans rocheux et de contribuez à une étude sur la répartition des algues à l'échelon national !
 
Inscription : Syndicat d'Initiative d'Angoulins : 05 46 56 92 09
Autres informations : Centre la Sapinière : 05 46 56 85 44
 
19 Juillet : Bronzez pas idiot, comptez les bigorneaux !
Saint Malo (35) Participez au suivi des algues brunes et des nouveaux arrivants (espèces invasives), habitants des plages à marée basse. Muni de vos bottes et appareils photo, apprenez à reconnaitre et identifier la diversité des champs de blocs à marée basse. Nouveaux arrivants (crabes, anémones, éponges), algues brunes, bigorneaux, l'estran est un milieu riche de plus de 300 espèces. Participez à sa meilleure connaissance et son suivi avec le programme BioLit
 
Renseignements / Inscription : Tristan Diméglio 02 23 18 58 84 ou 06 88 07 66 90