D’où viennent les oiseaux de vos jardins ?

Le 02.05.2017
Par: 
Lisa Garnier
Catégorie:
Mésanges charbonnière © Jessica Joachim

Fini l’époque du va-et-vient sur les mangeoires ! Les oiseaux se font beaucoup plus discrets… Chenilles et pucerons au bec, ils arpentent les branches, sautillent et vaquent à leurs occupations, se préparant à devenir parents très prochainement.

Mésanges charbonnière (Parus major) © Jessica Joachim

On s’est déjà rencontrés ?

Mais cette mésange charbonnière, là, que vous avez croisée, d’où vient-elle ? Est-elle une habituée de votre jardin, votre région, ou vient-elle d’ailleurs ? Elle ressemble comme deux gouttes d’eau à sa voisine, aperçue à quelques mètres... mais ont-elles la même histoire ?

C’est mon histoire !

Raconter l’histoire de vie des oiseaux, c’est le rôle des bagueurs. Capturée une fois dans un filet pour être baguée, mesurée et pesée, une mésange voit le début de son histoire s’écrire au travers des chiffres qui la définissent. Si par chance, elle est à nouveau capturée, son histoire personnalisée aura encore plus d’intérêt.

Je viens d’où ?

Dans le cas qui nous intéresse ici, le nouvel outil (là) du Centre de Recherches sur la Biologie des Populations d’Oiseaux (CRBPO) du Muséum national d'Histoire naturelle va nous éclairer sur le lieu de villégiature de nos mésanges.

STOC Capture © Laetitia Brevet-Philibert | MNHN

 

 

 D’ici ou d’ailleurs…

En effet, il permet de visualiser les lieux de baguages de toutes les mésanges charbonnières et surtout les lieux où elles ont pu être à nouveau observées vivantes ou mortes.

La carte ci-contre est instructive (cliquez dessus pour l'agrandir) : parmi celles passant l’hiver en France, nombreuses sont celles qui viennent d’Europe de l’Est. Ce sont les traits reliant les ronds bleus (mésanges contrôlées avec une bague) avec les ronds rouges (lieux où elles ont été baguées) qui nous permettent de déduire leurs déplacements. 

Lieux où des mésanges charbonnières ont été soit baguées, soient contrôlées soit reprises dans un filet © CRBPO Data | MNHN

Mésange charbonnière © Gaute Frøystein

Des migrantes et des résidentes

En Franche-Comté, plus précisément, deux mésanges charbonnières ont été contrôlées en France, alors qu’elles avaient été baguées l’une en Allemagne, l’autre en Pologne.

Mais surtout, une troisième ne s’est déplacée que de quelques kilomètres montrant que les mésanges de vos jardins ont parfois chacune une histoire différente : il y a les émigrées, qui viennent passer la mauvaise saison chez vous, et celles qui passent toute leur vie sur place.

Et à l’œil nu, on n’y voit que du feu : rien ne ressemble plus à une mésange charbonnière qu’une autre mésange charbonnière, fussent-elles nées à des milliers de kilomètres l’une de l’autre !

 

Mésange charbonnière et Aigle royal en Finlande © Matti Saranpää | Flickr

Mon histoire se raconte grâce à mes mouvements

Pour d’autres espèces, comme la mésange huppée, aucun mouvement d’oiseaux n’est observé. « La mésange huppée et la mésange nonnette sont deux espèces très spécialisées sur des habitats particuliers » m’a expliqué Pierre-Yves Henry, directeur scientifique du CRBPO. « Elles sont très sédentaires, s’éloignant très peu du bosquet où elles se reproduisent, même en hiver. C’est pourquoi on n’observe aucun déplacement sur une longue distance pour ces espèces. »

Lieux où des fauvettes à tête noire ont été soit baguées, soient contrôlées soit reprises dans un filet © CRBPO Data | MNHN

 

Quant aux fauvettes à tête noire, ce sont de grandes bourlingueuses ! A n’en pas douter, l’espèce est européenne dans l’âme !

Allez ! A vous de jouer ici, en attendant le grand comptage de Oiseaux des jardins du dernier week-end du mois de mai !

________________________________________________________________________________

Lisa Garnier, le mardi 9 mai 2017

Contact : lisa.garnier@mnhn.fr

Un grand merci aux photographes Jessica Joachim (ici)Gaute Frøystein (ici) et  Matti Saranpää (là) !!! 

AGENDA

La journée des rencontres des botanistes Vigie-Flore aura lieu le samedi 6 mai. La journée est ouverte et offerte à tous les participants, vigie-floriste ou non. C’est une belle occasion de se remettre au terrain, de ressortir flores et loupes mais surtout de rencontrer d’autres botanistes venant de toute la France avec qui échanger et partager ses compétences. Le programme détaillé de cette journée est disponible ici. Le nombre de places est limité, pensez à vous inscrire là.  

 

Mode d’emploi de CRBPO-Data

1- cliquez sur cartographie

A gauche de l’écran :

2- cliquez sur le rond Baguage / Contrôle, et cliquez sur ‘Incluant les reprises’

3- cliquez sur TAXONOMIE

4- choisissez une espèce en tapant son nom courant en français (Nom vernaculaire)

5- cliquez sur l’icône (du milieu) représentant la localisation sur une carte pour choisir le pays et la région pour laquelle vous souhaitez connaitre l’origine des oiseaux

6- cliquez sur Appliquer tout en bas. Après une période de chargement plus ou moins longue, les points et les trajectoires apparaissent !!

Si vous avez besoin de quelques explications complémentaires, consultez les FAQ.

Amusez-vous bien ! :-)

Une femelle fauvette à tête noire © Agustín Povedano | Flickr