Les plantes sauvages reprennent le chemin des villes

Le 26.06.2017
Par: 
Lisa Garnier
Catégorie:
© Ouvrir les yeux | Flickr

L’observatoire Sauvages de ma rue est entré dans sa septième année ! L’âge de raison ?

2017 verra-t-il plus de 300 botanistes parcourir les rues ?

Depuis son lancement en 2011, le nombre de botanistes des rues tourne autour de 300 chaque année. Mais dans certaines villes, l’engouement a touché des habitants qui s’engagent de plus en plus.

Des botanistes investis

C’est le cas, par exemple, d’un petit groupe de la ville de Villeurbanne qui a réalisé 1 795 observations réparties sur 477 stations. « Depuis que la commune a proposé une formation, le groupe s’est étoffé » m’a expliqué Elodie Masseguin, animatrice de l’observatoire chez Tela Botanica« Ils sont une dizaine et très investis. Depuis 2015, le nombre d'observation n'a cessé d'augmenter. C’est pourquoi nous avons organisé la 2e rencontre nationale des relais Sauvages de ma rue dans cette ville. » Pour les personnes qui souhaitent en savoir plus sur le projet à Villeurbanne, lire ici.  

© Magali Evanno | MNHN

Quelle diversité sur les trottoirs ?

C’était le 3 juin 2017 et Nathalie Machon, professeur au Muséum national d’Histoire naturelle est venue raconter ce qui fait varier la diversité en plantes sauvages sur les trottoirs.

© Janodu59 | Flickr

La meilleure période

Tout d’abord, il semble que les botanistes des rues pointent leur nez vers le bitume et les pieds d’arbre au printemps : d’avril à juin. Puis à la rentrée, au mois de septembre. Si vous désirez vous y mettre et trouver un binôme, ce sont les périodes les plus favorables.

Bravo à tous les participants !

Un total de 67 055 plantes a été répertorié entre 2012 et 2016 par 1 383 botanistes le long de 6 491 trottoirs situés dans 473 communes de 83 départements de France métropolitaine !

© YOUGUIE | Flickr

Six ans de données

Mais afin d’analyser le rôle de la commune sur la diversité en espèces, il a fallu « nettoyer les données ». Finalement, ce sont les 5 439 plantes de 12 communes qui ont eu le privilège d’intégrer les statistiques de Morgane Bequet-Rennes, l’étudiante de Nathalie.

12 communes comparables

Angers, Blois, Brest, Dourdan, Grenoble, Issy-les-Moulineaux, La Pommeraye, Marseille, Montpellier, Nîmes, Nantes et Paris ont été les heureuses élues parce qu’au moins 30 trottoirs complets ont été parcourus par les botanistes.

Le sauvage réinvestit les villes

La bonne nouvelle, c’est que la diversité en espèces de plantes augmente chaque année sur les trottoirs ! « Je vois deux explications » m’a dit Nathalie. « Les inventaires peuvent être de meilleure qualité parce que des botanistes confirmés participent de plus en plus à l’observatoire. Et l’abandon progressif des produits phytosanitaires offre la liberté aux plantes sauvages de s’installer à nouveau le long des trottoirs ».

Richesse spécifique prédite en fonction de l’année. Les points représentent la moyenne des prédictions. Les barres latérales représentent l’écart-type des prédictions © Morgane Bequet-Rennes | MNHN

 

© Domi la fourmi | Flickr

Des villes plus ou moins accueillantes

La richesse en plantes sauvages observée n’est pas identique dans les villes non plus. Elle dépend de la configuration des quartiers et des pratiques des services techniques municipaux pour gérer les voiries. Elle dépend aussi de la rigueur des bénévoles qui font les inventaires. Bravo à Dourdan et Nantes pour la qualité de leur flore ... et de leurs observateurs !

© Wei-Feng Xue | Flickr

Enfin, les botanistes ont du nez ! Parce que les plantes sauvages sont en nombre au mois de mai ! 15 espèces en moyenne sur un trottoir.

Ce nombre sera-t-il plus élevé en 2017 ?

________________________________________________________________________________

Lisa Garnier, le lundi 26 juin 2017

Contact : lisa.garnier@mnhn.fr

AGENDA

La dernière ligne droite est lancée pour Tela Botanica et ses collaborateurs pour les Journées Sciences Citoyennes Flore organisées le 4 et 5 juillet 2017 à Montpellier ! Entrer dans l'univers des sciences citoyennes de la flore pour réagir, contribuer et soutenir les projets d'aujourd'hui et de demain. Programme et informations sur le site de l'événement ici.

PARUTION

Je profite de ce post pour vous informer de la sortie de mon livre, pour enfants et adultes, Plantes, aux editions La librairie des Ecoles !