Des papillons au sale caractère !

Le 24.04.2017
Par: 
Lisa Garnier
Catégorie:
Paon du jour (Inachis io) © Claude Dopagne | Flickr

Si l’on s’attarde à observer la nature, on découvre parfois des comportements surprenants. Par un bel après-midi printanier, chaud et lumineux, mon regard s’est arrêté sur un papillon sombre posé sur un des volets de la maison. C’était un paon du jour (Inachis io).

Un combat aérien ?

Il exhibait ses ailes aux ocelles bleues. A ce moment-là est arrivé un autre papillon. Se prenant pour un oiseau, il s’est installé sur une des mangeoires de BirdLab. Etonnamment, voilà le paon du jour qui débarque ; les deux papillons s’envolent et telle une danse endiablée, ils se tournent autour. Les ailes claquent avec un son étouffé.

Une parade nuptiale ?

Puis l’un des deux prend le dessus et course le second. Ils disparaissent de mon champ de vision. Jusqu’au moment où le paon du jour réapparaît et se positionne à nouveau sur le volet. J’ai bien cru à une parade entre un mâle et une femelle !

Paon du jour et Petite tortue © Martina Linnea | Flickr

De la suite dans les idées…

J’avais tort. Voilà que l’autre papillon reprend sa place sur la mangeoire. Comme s’il narguait le paon du jour. Je m’approche pour distinguer ses ailes refermées. C’est une petite tortue ! J’en suis abasourdie. Voilà un drôle de combat ! Quelle énergie perdue pour le paon du jour de courir après un papillon d’une autre espèce ! Et le manège reprend, deux, puis trois puis cinq fois…

Un territoire bien gardé

Relatant mon observation au laboratoire, Benoît Fontaine, notre spécialiste en papillons me raconte que certaines espèces sont territoriales. Le phénomène est connu, mais Benoît reste étonné que ces poursuites soient efficaces, puisque le papillon manque de crocs ou de griffes pour agresser l’intrus !

Vulcain (Vanessa atalanta) © Ouwesok | Flickr

Ce sont les mâles

J’ai donc voulu en savoir plus. J’ai d’abord découvert que le vulcain (Vanessa atalanta) – lire là – possède le même fichu caractère que le paon du jour. Il se perche à l’extrémité d’une branche basse sous les rayons du soleil et attend patiemment. D’ailleurs ce tempérament est le signe distinctif des mâles.

 

Des danses qui brûlent l’énergie ou pas ?

D’après un article que j’ai trouvé là, il est difficile d’estimer si ces danses aériennes virevoltantes représentent véritablement un « coût » pour les papillons. Mais les auteurs notent que toutes les espèces de papillons ne sont pas territoriales non plus. 

Morio (Nymphalis antiopa) © Jakob Arnholtz | Flickr
 

La taille du territoire

L’élégant Morio (Nymphalis antiopa) est une autre espèce européenne à voir d’un mauvais œil un intrus sur son territoire d’environ 300 m². Et comme le vulcain, il est capable de courser d’autres insectes… Je précise ici que ce dernier surveille, lui, une surface de 500 à 1 000 m² !

Des papillons futés ?

Ce qui me fait une transition toute trouvée sur les capacités cognitives des papillons : savent-ils reconnaître les objets volants qu’ils coursent ? S’ils éliminent tout de suite la possibilité que ce soit une femelle, ils chassent peut-être directement tout intrus...

Petite tortue © Pyrios | Flickr

On est dans le flou

Les chercheurs ne sont pas tous d’accord sur la capacité d’un papillon à reconnaître celui qui est en face de lui (un autre article là). Que ce soit à son comportement, ses phéromones ou à sa vue. Son œil composé aurait une faible résolution. D’après des chercheurs (ici), un objet de 5 cm de diamètre ne serait plus détecté à 1,2 mètres.  

D’après mon expérience, les deux papillons étaient situés à au moins deux mètres de distance… Alors ? Alors, il va falloir vous mettre à l’observation des papillons !

Faites pas comme eux, apprenez à les reconnaître en participant à l'Opération papillons !

________________________________________________________________________________

Lisa Garnier, le lundi 24 avril 2017

Contact : lisa.garnier@mnhn.fr

WANTED !!

Minh-Xuân TRUONG, doctorant dans notre laboratoire Cesco étudie notre relation avec l'environnement olfactif. Il vous invite à prendre 5 minutes pour vous rendre dans un jardin ou sur votre balcon et de vous concentrer sur les odeurs. Cliquez là pour participer ! Le mieux est de répondre sur téléphone ou tablette mais l'ordinateur est aussi une solution. 

 

 

J'ai trouvé une vidéo d'un anglais montrant un paon du jour gardant son territoire :