#Post de l'été - La mésange qui jongle entre mangeoires et conifères

Le 25.07.2016
Par: 
Lisa Garnier
Catégorie:
Mésange noire (Periparus ater) © Jessica Joachim

En 2014 et 2015, les mésanges noires étaient peu présentes dans les jardins (lire Les oiseaux sont-ils revenus ? ici), était-ce parce que les graines des conifères étaient disponibles en quantité dans les forêts ? Peut-être bien.

Mésange noire et épinette de Sitka

En complément du post sur la mésange noire dissimulatrice de graines (), j’ai trouvé un article scientifique (ici) qui montre que les mésanges noires du Royaume-Uni sont plus abondantes en hiver dans les jardins lorsque l’épinette de Sitka produit peu de cônes.

Un arbre venu d’Amérique du Nord

L’épinette de Sitka, c’est un épicéa venu du Canada planté en masse au Royaume-Uni, au point de constituer 29 % des peuplements des forêts (47 % en Ecosse). Il produit de nombreux cônes tous les trois à cinq ans et la fructification est synchrone sur de larges régions géographiques. L’arbre est le premier à libérer ses graines à l’automne. En France, j’ai trouvé sa répartition ici. Bretagne, Normandie, Massif Central sont les régions sa plantation est recommandée par le ministère de l'agriculture.

Plantation d'Epinette de Sitka (Picea sitchensis) © Richard Webb | Wikimedia Commons

Baguage et suivi participatif

Afin de connaître l’abondance des mésanges noires, Ailsa Mckenzie et ses collègues ont utilisé des données de baguage des oiseaux réalisés dans un jardin en Ecosse de 1995 à 2004 et celles collectées par l’équivalent du Oiseaux des Jardins anglais, le Garden BirdWatch. On est proche de notre façon de faire au Cesco avec le CRBPO (ici, le SPOL mangeoire) et Vigie-Nature ( avec Oiseaux des jardins) !

Tarins des aulnes, mésanges bleues et charbonnières

Il faut noter que les chercheurs ont aussi étudié le tarin des aulnes dont la répartition géographique s'est considérablement étendue en Grande Bretagne avec les plantations de l'épinette et les deux mésanges toujours présentes dans les jardins : la bleue et la « charbo » comme espèces témoins. L'hypothèse des chercheurs étaient que ces deux espèces peu difficiles question nourriture ne devaient montrer aucune variation d'abondance selon les années à cônes ou sans cônes des épinettes.

Tarins des aulnes dans une épinette de Sitka © 4028mdk09 | Wikimedia Commons

Recherche de corrélations

Sans surprise, ils ont trouvé que la mésange noire montre son bec au premier frimas des mois de novembre et décembre jusqu’à la fin de l’hiver en février. Pour ce qui concerne les tarins des aulnes, ils déboulent en Ecosse surtout mi-février. Mais le plus important, c'est que les noires se répandent dans les jardins lorsque les épinettes sont au repos et font la grève des cônes. Alors que comme ils l'avaient prédit, mésanges bleue et charbonnière sont , cônes ou pas cônes.

Et en France ?

La mésange noire sait donc tout à fait choisir son lieu de nourrissage. Une nouvelle espèce de conifère a été planté ? Elle a su en profiter. Il n’y a pas grand-chose à manger en forêt ? Elle s’aventure dans les jardins. Mais en France, que se passe-t-il ? Pierre-Yves Henry du Centre de Recherches sur la Biologie des Populations d'oiseaux (CRBPO) a regardé les effectifs des mésanges noires grâce au suivi des Populations d'oiseaux locaux hivernants à l'aide de mangeoires (SPOL mangeoire ici).

Trois hivers à mésanges noires depuis 2007

« Il y a clairement trois hivers à mésanges noires en France : 2008, 2010 et 2012. Le cycle n'est pas tout à fait de deux ans puisqu'il n'y a eu aucune arrivée en 2014/2015 » Ce qui confirme les résultats de Oiseaux des jardins présentés ici.

«  Par contre, les mésanges noires ont été plus nombreuses cet hiver 2015-2016. Nous pourrons vérifier cela en fin d'année, lorsque toutes les données nous serons parvenues.»

 

 

Continuez de participer à Oiseaux des Jardins et au Suivi temporel des oiseaux communs ! Un jour éclaireront-ils peut-être nos connaissances sur la mésange noire en hiver !

Bel été, retour des posts fin août.

________________________________________________________________________________

Lisa Garnier, le lundi 25 juillet 2016

Pour s'abonner au blog, cliquer sur lgarnier@mnhn.fr