BirdLab – La suite de Compet' à la mangeoire en mode techno

Le 24.11.2014
Par: 
Lisa Garnier
Catégorie:
© Smallbang

Suivre les allées et venues des oiseaux du jardin en temps réel sur les mangeoires. C'est le pari de BirdLab ! L'expérience la plus innovante sur le comportement des oiseaux !

Flashback

Compet’ à la mangeoire – 2013, c'était l'étude de la compétition entre les oiseaux. Grâce à l'audace et l'investissement des précurseurs de l'expérimentation participative (on ne les remerciera jamais assez!), Pauline Pierret, aujourd'hui étudiante en thèse au laboratoire CESCO a découvert que mésanges bleues et charbonnières semblent se copier l'une et l'autre face à une ressource de nourriture. Les résultats sont ici.

C'était sans compter...

Notons que le même hiver 2013-2014, Carmen Bessa-Gomes et François Chiron tous deux chercheurs à AgroParisTech étudiaient aussi la dynamique des oiseaux des jardins sur des mangeoires expérimentales grâce à des pièges photos. Et qu'ont-ils découvert ? Quelque chose qui s'apparente aux résultats de Compet' ! « Les mésanges bleues et charbonnières semblent être des espèces pionnières, surtout la bleue. » m'a expliqué Carmen « Lors des sept premiers jours, elle est très abondante puis lorsque la communauté d'oiseaux est plus riche et stable, sa fréquence diminue au profit d'autres espèces ».

La rencontre était inévitable

La suite de Compet' était donc toute trouvée. Adieu la compétition, place à la coopération ! Un thème que Carmen connaît bien puisqu'elle a travaillé sur ce sujet avec des oiseaux plus rares, les vautours fauves. Soit dit en passant avec notre spécialiste de la question au laboratoire, François Sarrazin. « Quelles sont les conditions pour lesquelles un oiseau va faire l'effort de trouver par lui-même sa nourriture et quelles sont celles où, au contraire, il va profiter qu'un autre a déjà fait ce travail ? Comment fait-il ce choix ? » sont en gros les questions phares des deux chercheurs.

Un protocole simplifié

Pour les étudier, le protocole de BirdLab conserve les mangeoires identiques de Compet'. Pas question que les oiseaux aient une préférence de mangeoire. En revanche, l'expérience leur permet de se nourrir avec leurs graines préférées : les graines de tournesol. Noter que les mangeoires verticales avec boules de graisses sont autorisées.

Traduire le comportement des oiseaux

Le hic, c'est qu'ensuite l'observateur doit documenter l'ordre dans lequel les oiseaux vont et viennent sur les mangeoires pour comprendre leur « choix ». En dialogue d'oiseaux, on aurait « Zut, il y a le verdier sur la 1, ah. mais la mésange bleue va sur la 2, j'y vais aussi ». Problème : il nous faut un traducteur. Ce langage comportemental doit pouvoir être mesuré et compris d'une façon ou d'une autre par les scientifiques.

L'application BirdLab

Est arrivée la solution idéale : le smartphone. En faisant glisser les différentes espèces d'oiseaux allant et venant sur les mangeoires, on note en direct les espèces d'oiseaux sur chacune des mangeoires et on enregistre leur temps passé dessus. BirdLab est né !

© Laetitia Brevet | MNHN

X 4, X 10 , X 100, X 10000

Pour nos deux chercheurs, BirdLab est une aubaine. Multiplier les expériences sur l'ensemble de la France, c'est multiplier la représentation des jardins. Or « les résultats de nos expériences passées dans les jardins n'ont pas été concluant parce que les jardins des particuliers sont extrêmement différents. Cette démarche participative augmente la puissance statistique qui nous a manqué l'année dernière ».

La conservation des oiseaux des jardins

Pour les oiseaux des jardins, ce sera l'occasion de se nourrir avec leurs graines préférées et « compter » sur les travaux des chercheurs pour leur avenir. « Nos travaux préliminaires montrent que l'on ne peut pas penser la conservation d'une espèce seule. Il faut réfléchir en terme de communautés et comprendre comment elles interagissent entre elles » a soutenu François. Et la situation hivernale peut être critique dans certains lieux (lire Alouette où es-tu?).

Et vous ? La coopération à grande échelle vous tente ?

Nos partenaires de Smallbang, concepteurs de l'application, sont devenus des pros pour reconnaître les oiseaux grâce au quiz conçu pour s'échauffer avant l'expérience.

BirdLab, c'est donc l'occasion de partager une passion commune : celle du jeu, du partage et de l'observation des oiseaux des jardins.

________________________________________________________________________________

Lisa Garnier, le lundi 24 novembre 2014

Pour s’abonner au blog, cliquer sur lgarnier@mnhn.fr

 

Toutes les explications (protocole, questions fréquentes, etc.) sont ici.

Vous souhaitez mettre en place une station publique d’observation et participer à la journée BirdLab le 13 décembre ? C'est par ici pour savoir comment faire.

→ Enfin, puisque vous y êtes, c'est le moment de renseigner vos observations sur Oiseaux des jardins animé par la LPO, là.