Papillons, abeilles et vers de terre : quelle vie dans les champs ?

Le 19.12.2016
Par: 
Lisa Garnier
Catégorie:
Vulcain © Will Stubbings | Flickr

De retour d'un colloque dans la région Centre Val de Loire, Rose-Line Preud'homme, coordinatrice de l'Observatoire Agricole de la Biodiversité (OAB), s'est rendu compte combien l'observatoire fait désormais partie du paysage de l'agro-écologie (ici).  

L'observatoire agricole de la biodiversité

« De nombreuses structures – lycées, chambres d'agriculture, associations naturalistesutilisent les protocoles de l'OAB pour suivre la biodiversité » m'a-t-elle dit enthousiaste. « Mais parfois sans que nous le sachions vraiment. Et l'inconvénient est que ces structures n'envoient pas toujours leurs données sur les papillons, les insectes, etc. sur le site internet de l'OAB. Elles ne sont donc pas prises en compte dans les recherches sur la biodiversité en milieu agricole. C'est dommage ».

Un joli succès

« Depuis les débuts de l’OAB, 1051 exploitations agricoles ont participé et envoyé leurs données (lire Des agriculteurs qui s'engagent ici). Certains départements, le Puy de Dôme par exemple, ne l'ont pas encore mis en place, d'autres comme le Maine et Loire et les Bouches du Rhône sont très impliqués avec respectivement 322 et 207 parcelles suivies ».

Un état de la biodiversité ordinaire

« Pour la première fois, une ingénieure agronome, Dorine Nouallet, s'est intéressée à l'ensemble des données de l'OAB. Elle a bien mis en évidence le rôle de la température sur l'abondance des papillons ainsi que l'humidité du sol sur la diversité des invertébrés. »

Vers de terre © Juha Niittynen | Flickr

Température et humidité

« Au-dessus de 15°C, deux à trois espèces de plus de papillons sont observées à chaque fois que la température augmente de 5°C. Quant aux invertébrés, plus le sol est détrempé, plus on observe d'organismes sous la planche mise en place : quatre en moyenne. Sur sol sec, c'est entre deux et trois. »

Combien de papillons en grande culture ?

Dorine a également recherché si le type de cultures agit sur la biodiversité. Clairement oui. La diversité en espèces de papillons est plus faibledeux à trois espèces de papillons en moyenne - lorsque la culture est annuelle, ce qui représente toutes les grandes cultures.

Argus bleu © Chris Bolton | Flickr

Combien de papillons dans les vignes et vergers ?

En culture pérenne, comme les vignes et les vergers, le nombre d'espèces passe à plus de trois. Ce n'est quand même pas beaucoup. J'ai demandé à Benoît Fontaine qui coordonne le suivi temporel des Rhopalocères de France quel était en moyenne le nombre d'espèces de papillons observées lors d'un transect réalisé dans une prairie naturelle. Il m'a répondu : treize ! Rose-Line m’a cependant précisé que l’OAB contient des regroupements d’espèces. « Il est possible que l’on sous-évalue le nombre d’espèces si plusieurs piérides blanches ou lycènes bleus sont présents par exemple ».

Papillons et fongicides

Notons que nombre de ces cultures pérennes sont traitées avec des fongicides. Or, Dorine montre qu'avec moins de trois pulvérisations dans l'année, plus de quatre espèces de papillons sont comptabilisées. A partir de huit traitements, deux à trois espèces sont seulement observées. Dès la première application du produit, les espèces sensibles disparaissent. Seules les résistantes, comme les piérides, sont observées avec des traitements répétés.

Abeille solitaire © Myopic Fish | Flickr

Des abeilles solitaires et des haies anciennes

Allez un dernier résultat pour la route. Un résultat concernant les abeilles solitaires suivies grâce aux nichoirs à abeilles (lire ici). En présence d'une haie ancienne située à moins de 200 mètres du nichoir, la diversité en abeilles semble augmenter puisque les tubes des nichoirs sont bouchés avec plus de matériaux différents que lorsqu’ils sont proches d’une haie plus récente.

© Brigitte | Flickr

« Ces résultats nécessitent d'être approfondis » m'a bien dit Rose-Line « mais ils montrent combien l'observatoire peut nous aider à suivre papillons, abeilles et invertébrés dans les campagnes ! »

Joyeuses Fêtes ! Retour des posts au mois de janvier 2017 !

________________________________________________________________________________

Lisa Garnier, le lundi 19 décembre 2016

Contact : lisa.garnier@mnhn.fr

 

  • Le rapport de Dorine Nouallet "Pratiques et milieux agricoles : un état de la biodiversité ordinaire à partir des données issues du programme de sciences participatives "l'Observatoire Agricole de la Biodiversité" peut être envoyé sur demande.

!! ANNONCE !!

La prochaine Formation de l'Observatoire Agricole de la Biodiversité (OAB) aura lieu les mardi 7 et mercredi 8 février à Moulins-sur-Allier.

Au programme :

  • Présentation de l'observatoire, principe, objectifs et protocoles,
  • Mise en place du protocole vers de terre sur le terrain, installation des planches et des nichoirs à abeilles
  • Ateliers de reconnaissance des espèces suivies et écologie des groupes
  • Premiers résultats
  • Pistes pour l'animation

Pour vous inscrire, c'est ici !
Formation gratuite mais les frais de déplacement, d'hébergement et de repas sont à la charge des participants.