Contexte de l'étude

 

L’homogénéisation biotique est le phénomène selon lequel, sous l’action de certaines modifications écologiques, les milieux se mettent à partager les mêmes espèces. C’est un des processus majeurs qui modèlent les communautés naturelles, en particulier à cause des perturbations humaines. Lorsque, par exemple, les espèces exotiques envahissent simultanément différents milieux, elles entraînent la disparition d’espèces particulières. Globalement, les milieux touchés se ressemblent de plus en plus. Les invasions biologiques ne sont pas les seules responsables des homogénéisations biotiques. D’autres espèces, natives celles-là, de par leurs caractéristiques biologiques, ont également tendance à jouer le même rôle, c’est-à-dire supplanter des espèces plus spécialistes, lorsque des perturbations écologiques bouleversent les habitats. Les répercussions de ce phénomène sont souvent très dommageables pour la biodiversité.

  • Quelles sont les perturbations qui induisent l’homogénéisation biotique ?
     
  • Quelles-sont ces espèces concernées? Celles qui envahissent? Celles qui régressent? Dans quelles conditions peut-on contrecarrer ce processus ?

 

chenopode

 

 

Pour répondre à ces questions, les suivis de plantes communes dans les milieux plus ou moins anthropisés sont nécessaires. Les méthodes consistent à confronter ces données à des données de paysage ou d’utilisation du sol grâce aux SIG.

 

 

   [© N. Maurel]