La mise à jour des indicateurs

Au début de chaque année, le CRBPO met à jour les indicateurs STOC en y incorporant les données reçues concernant l’année écoulée mais aussi les données retardataires des années précédentes. Les indices d’abondance annuels de chaque espèce sont ré-estimés, et les indicateurs calculés avec ces nouvelles valeurs.

Depuis 2001 et la mise en place du tirage aléatoire des sites suivis, les analyses des tendances des espèces incluent la prise en compte d’un effet apprentissage (concrètement, prise en compte des différences systématiques entre le premier relevé sur un site et les relevés suivants, liées à l’apprentissage de la méthode de suivi par l’observateur, ou des espèces présentes sur le site). Cet effet apprentissage ne peut être estimé de manière globale, car il a existé en 2001 et 2002 (année où beaucoup des observateurs étaient nouveaux), mais il est négligeable ensuite. A l’instar de ce qui est fait au niveau européen, et pour que les indicateurs français produits par le MNHN et ceux fournis par le consortium européen PECBM à EuroStat soient cohérents et similaires, il a été choisi de ne pas prendre en compte cet effet apprentissage restreint à deux années sur les 20 du suivi à long terme.