Racontez-nous

Les Amis du Jardin botanique littoral Paul Jovet participent à Vigie-flore

association

En ce mois de juillet, notre association, les Amis du Jardin botanique littoral Paul Jovet, s’est lancée dans le programme Vigie-flore conduit par le MNHN. Ce programme a pour but de suivre l’évolution de l’abondance des espèces végétales les plus communes en France. Ces plantes « banales » occupent une place essentielle au sein des écosystèmes car elles sont à la base des réseaux trophiques, elles offrent en outre un habitat pour de nombreuses espèces animales. Vigie-flore n’a pas pour vocation de constituer un suivi exhaustif de cette flore, elle se veut complémentaire d’autres actions déjà en place et menées dans le cadre d’autres programmes scientifiques.

Ainsi, une maille de 1 km² sur Saint-Jean-de-Luz nous a été attribuée par les responsables du programme. Au sein de cette maille, les coordonnées GPS de 8 placettes de 10 m² chacune nous ont été transmises. Ces placettes ont été définies, non pas pour leur éventuel intérêt floristique, mais selon un quadrillage statistique appliqué à l’échelle du pays tout entier. Suite à notre appel parmi nos adhérents, un groupe d’une douzaine de personnes s’est constitué pour mener à bien ce suivi. Le principe est simple : il s’agit de se retrouver tous les ans entre les mois de juin et juillet (périodes de floraison) afin de recenser l’évolution de la flore au sein de ces placettes. Cette première année nous allons nous limiter à l’étude de 4 placettes. Il nous faut en effet 2 à 3 heures pour étudier une placette, en compagnie d’un jardinier-botaniste de l’Association. À ce jour, nous avons recensé 2 placettes. Pour ce faire, nous disposons de 2 grilles d’analyses : la première recense les données du site : orientation, sol, pente, milieu…. La seconde renseigne les différentes espèces végétales rencontrées au sein de ces placettes.
 

association

L’étude des 2 premières placettes a été une expérience intéressante. Deux d’entre nous étaient déjà partis les repérer courant juin. Nous avons été très surpris de voir à quel point un joli coin de prairie en juin avait pu se transformer en un inextricable roncier 3 semaines plus tard ! Après quelques égratignures et prises de pied dans les herbes folles, nous sommes fiers d’avoir pu remplir nos premières fiches. L’aide et les connaissances de nos jardiniers-botanistes nous ont été très précieuses. À chaque séance, ce sont des participants différents qui renseignent les fiches de relevés, afin que tout le monde puisse se former à la méthode, exercer son œil à la reconnaissance des végétaux, s’imprégner des normes scientifiques (jongler avec les notions de genre et d’espèce, l’écriture scientifique des noms botaniques, …). En revanche, nous devons encore optimiser notre méthode de fabrication d’un quadrat, ce quadrillage de la placette avec des cordelettes. Le résultat est bon, mais son élaboration est encore laborieuse ! La manipulation du GPS aussi ! L’usage des clés de détermination en espagnol (ces ouvrages en espagnol sont les plus complets en ce qui concerne la flore du Pays basque) nous a également donné du fil à retordre, ce qui n’a pas manqué d’amuser nos botanistesC’est l’expérience qui fait le maître…

Une fois les relevés effectués sur le terrain, nous les saisissons en ligne sur le site internet de Vigie-flore. aussi, nous essayons de les remplir chacun à notre tour afin de familiariser le plus grand nombre d’entre nous à cet exercice.

Le but est qu’au bout de 2 années, tous les participants aient pu travailler à tous les niveaux de ce suivi, que ce soit sur le terrain ou devant l’ordinateur.

 

Les Amis du Parc National des Pyrénées réalisent la maille du Col de Tortes

Retrouvez le parcours des Amis du Parc national des Pyrénées qui ont participé au programme Vigie-flore en échantillonnant la maille du col de tortes. Télécharger cette présentation en cliquant sur l'image.